Ask at the forum if you have an Ancient or Modern Greek query!

quid

Μή, φίλα ψυχά, βίον ἀθάνατον σπεῦδε, τὰν δ' ἔμπρακτον ἄντλει μαχανάν -> Oh! my soul do not aspire to eternal life, but exhaust the limits of the possible
Pindar, Pythian, 3.61f.

Latin > English (Lewis & Short)

quid: v. 1. quis.

Latin > French (Gaffiot)

(1) quĭd, n. de quis,
1 interrog. dir. ou indir. : a) quelle chose, quoi : [indir.] constituam, quid et quale sit id, de quo quærimus Cic. Fin. 1, 29, j’établirai l’objet de notre enquête et sa nature || [dir.] quid est jam non modo pudori, probitati... sed omnino libertati ac saluti loci ? Cic. Fam. 5, 16, 4, quelle place reste-t-il déjà, je ne dis pas pour la pudeur, la probité..., mais en général pour la liberté et le salut public ? quid mulieris... ? Ter. Hec. 643, quelle espèce de femme... ? quid pictarum tabularum apud illum putatis esse ? Cic. Amer. 133, que pensez-vous qu’il y ait chez lui en fait de tableaux ? quid mihi opus est sapiente judice ? Cic. Font. 21, qu’ai-je besoin d’un juge éclairé ? quid est civitas nisi... ? Cic. Rep. 1, 49, qu’est-ce que la cité sinon... ? || in quid ? Sen. Ben. 4, 12, 5, en vue de quoi ? pourquoi ? || quid est aliud furere ? Cic. Pis. 47, qu’est-ce autre chose qu’être égaré ? n’est-ce pas être égaré ? v. alius || quid dico ? qu’est-ce que je dis-là ? [formule de correction] : Cic. Att. 4, 13, 1 ; de Or. 2, 365, etc. || quid hoc ? Cic. Tusc. 1, 25, qu’est cela ? que signifie cela ? || exponam breviter, quid hominis sit Cic. Verr. 2, 2, 134, je montrerai en peu de mots ce que c’est que cet homme ; dicere, quid non probes ejus, a quo dissentias Cic. Fin. 1, 27, dire ce que l’on désapprouve chez celui dont on ne partage pas l’opinion ; nescio quid, v. nescio ; b) quid ? eh quoi ? [formule oratoire de transition] : Cic. Mil. 40 ; 41 ; 43 ; Phil. 2, 99 ; Agr. 2, 40 ; Ac. 2, 28 ; etc.; quid ergo ? Cæs. G. 7, 77, 10, quoi donc ? || [énumération pressante] : quid ? cum... ? Cic. Div. 1, 98, et puis, quand... ? quid in Cappadocia ? Pl. Mil. 52, et puis en Cappadoce ? || quid tum ? Cic. Tusc. 2, 26, et puis, après ? || quid enim ? Cic. Fin. 2, 62, eh quoi, par exemple ? cf. Cic. Fam. 5, 15, 2 ; c) quid, si... [ind. ou subj.], et si...; quid, si optabo ? Pl. Merc. 908, et si je fais ce souhait ? cf. Amph. 392 ; Most. 582 ; quid, si adduco... ? Pl. Amph. 849, et si j’amène... ? cf. Bacch. 1184 ; Cas. 269 ; Cic. Com. 8 ; Q. 1, 2, 10 ; hoc verbum suspiciosum est ; quid, si hoc muto ? Cæcin. d. Cic. Fam. 6, 7, 4, ce mot est suspect ; et si je le change ? (qu’arrivera-t-il, si...), cf. Cic. Læl. 50 ; quid, si adeam... ? Pl. Curc. 145, et si j’approchais...? cf. Pœn. 330 ; Merc. 564 ; Ter. Haut. 676 ; quid, si reviviscant Platonis illi auditores et tecum ita loquantur ? Cic. Fin. 4, 61, que dirais-tu, si ces Platoniciens renaissaient pour te parler en ces termes ? quid, si... credas... ? Tac. D. 20, qu’arriverait-il, si tu croyais... ? se pourrait-il que tu croies ; d) quid quod... ? Cic. CM 83, que dire encore de ceci que... ? cf. Cic. Off. 3, 94 ; Ac. 2, 95, etc. ; e) quid est quod... ? locution : [avec ind.] que signifie ce fait que... ? Arch. 10 ; Verr. 2, 5, 43 ; 5, 47 ; [avec subj.] quelle raison y a-t-il pour que... ? Verr. 2, 4, 43 ; Arch. 28, etc.; v. Gaffiot, 1906
2 indéf., quelque chose [d’ordin. après si, nisi, ne, cum ] si quid in te peccavi Cic. Att. 3, 15, 4, si j’ai qq. tort à ton égard ; nisi quid aliud tibi videtur Cic. Tusc. 3, 7, à moins que tu ne sois d’un autre avis ; ne quando quid emanet Cic. Att. 10, 12, 3, pour éviter que qq. jour qqch. se divulgue ; cum quid evenerit Cic. Off. 1, 81, quand il sera arrivé qqch., cf. Cic. Div. 1, 29 ; Fin. 3, 20
3 relatif, v. quis.
(2) quĭd, n. de quis pris advt, pourquoi [interr. dir. et ind.] : quid illa commemoro ? Cic. Mil. 18, pourquoi suis-je en train de rappeler ces faits ? cf. Cic. Tusc. 1, 100, etc. ; quid commemorem... ? Ter. Phorm. 1031, pourquoi faut-il que je rappelle... ? à quoi bon rappeler... ? quid ita ? Cic. Clu. 61, pourquoi cela ? v. quidni ; quærere, quid historia delectet Cic. Fin. 5, 51, demander pourquoi l’histoire cause du plaisir, cf. Cic. Div. 1, 59.

Latin > German (Georges)

quid, s. 1. quis a. E.