Ask at the forum if you have an Ancient or Modern Greek query!

jus

Φιλοκαλοῦμέν τε γὰρ μετ' εὐτελείας καὶ φιλοσοφοῦμεν ἄνευ μαλακίας -> Our love of what is beautiful does not lead to extravagance; our love of the things of the mind does not makes us soft.
Τhucydides, 2.40.1

Latin > French (Gaffiot)

(1) jūs,⁵ jūris, n.,
1 le droit [en gén.], la justice : omnes viri boni jus ipsum amant... ; per se jus est expetendum et colendum Cic. Leg. 1, 48, tous les gens de bien aiment le droit en lui-même... ; c’est pour lui-même que le droit doit être recherché et cultivé ; hominum Cic. Tusc. 1, 64, le droit humain ; jura divina et humana Cic. Off. 1, 26, les lois divines et humaines
2 le droit [qui résulte de la coutume, des lois, de la jurisprudence, des édits] : consuetudinis Cic. Inv. 2, 67, le droit né de la coutume ; civile Cic. Top. 10, droit civil, droit propre à une cité [le plus souvt désigne le droit propre aux seuls citoyens romains] ; gentium Cic. Off. 3, 69, droit des gens [= des citoyens de toute nationalité, opposé au jus civile réservé aux Quirites ; mais d. Sall. J. 35, 7 ; Liv. 21, 10, 6, etc., droit des gens = droit international public], cf. Cic. Rep. 1, 2, etc. ; prætorium Cic. Off. 1, 32, droit prétorien [tiré des édits des préteurs, qui complétaient le droit civil, borné au début aux règles issues de la coutume, de la loi et des consultations de jurisconsultes] ; publicum Cic. Br. 269, droit public ; prædiatorium Cic. Balbo 45, droit en matière d’immeubles ; testamentorum Cic. Br. 195, droit en matière de testaments || jus est prop. inf. Cic. Att. 9, 9, 3, le droit, la règle veut que || jura = lois, constitution : nova jura condere Liv. 3, 33, 5, fonder un nouveau code : jura inde petere Liv. 23, 10, 2, demander là [à Capoue] des lois
3 le droit en tant qu’application, ce qui est le droit : summum jus summa injuria Cic. Off. 1, 33, comble du droit, comble de l’injustice ; de jure alicui respondere Cic. de Or. 2, 142, donner à qqn une consultation de droit ; jus dicere, dire le droit, office des magistrats supérieurs, qui théoriquement sont tous investis de la jurisdictio || [en part. la justice appliquée par le préteur] : Volcatius, qui Romæ jus dicit Cic. Fam. 13, 14, 1, Volcatius, qui rend la justice à Rome (= préteur urbain) ; in jus ad Metellum vocare Cic. Verr. 2, 2, 187, appeler en justice devant Métellus [préteur] ; in jus rapere, trahere Hor. S. 1, 9, 77 ; Juv. 10, 87, traîner devant le préteur ; ad prætorem in jus adire Cic. Verr. 2, 4, 147, se présenter en justice devant le préteur ; in jus pervenimus Cic. Verr. 2, 4, 148, nous finissons par arriver devant le préteur
4 le droit par rapport aux personnes, aux choses : connubii, honorum, droit de se marier, de briguer les magistratures ; civitatis, droit de cité ; cum plebe agendi Cic. Leg. 2, 31, droit de convoquer la plèbe et de lui présenter une motion ; jus suum obtinere Cic. Verr. 2, 4, 146, garder la jouissance de ses droits ; jus suum persequi, recuperare Cic. Cæc. 8, poursuivre, recouvrer ses droits ; nimium sui juris esse Cic. Verr. 2, 1, 18, être trop indépendant, être trop attentif à ses droits ; eodem, optimo, præcipuo, æquissimo jure esse Cic. Verr. 2, 3, 13 ; 3, 211 ; Pomp. 58 ; Arch. 6, jouir des mêmes droits, du meilleur droit, d’un droit privilégié, d’une égalité de droits absolue ; suo jure, optimo jure Cic. Arch. 18 ; Off. 1, 111, en usant de son plein droit, avec son plein droit ; jure Cic. Tusc. 3, 26, à bon droit ; jus est, alicui jus est, avec inf. Cic. Top. 12 ; Cic. de Or. 1, 177, on a le droit de, qqn a le droit de ; [avec ut ] Pl. Aul. 740 ; non jus est prop. inf. Ter. Ad. 686 = injustum est || (prædia) libera meliore jure sunt quam serva Cic. Agr. 3, 9, les terres franches jouissent d’un meilleur droit que celles qui ont des servitudes || placitum ut mitterent civitates jura Tac. Ann. 3, 60, on décida que les cités enverraient la justification de leurs droits, leurs titres
5 [langue commune : a) droit : jura belli conservare Cic. Off. 1, 34, observer (respecter) les droits (= les lois) de la guerre ; jure victoriæ Cic. Verr. 2, 4, 116, d’après les droits de la victoire ; jus est belli ut subj. Cæs. G. 1, 36, 1, le droit de la guerre est que ; b) pouvoir, autorité [résultant du droit] : jus patrium Liv. 1, 26, 9, puissance paternelle [droit de vie et de mort] ; in jus dicionemque recipere Liv. 21, 61, 7, recevoir sous son pouvoir discrétionnaire et sous sa domination ; (hæc) sui juris sunt Sen. Ep. 11, 7, (ce phénomène) ne dépend que de lui-même ; sub jus judiciumque alicujus venire Liv. 39, 24, 8, tomber sous le pouvoir et la dépendance de qqn ; aliquem proprii juris facere Just. 9, 1, 3, rendre qqn indépendant ; mais aliquem sui juris facere Vell. 2, 69, 2, mettre qqn sous sa dépendance. gén. pl. jurum Cato Orig. 7, 14 || dat. arch. jure dans la formule jure dicendo Liv. 42, 28.
(2) jūs,¹³ jūris, n., jus, sauce, brouet : Cic. Fam. 9, 18, 3 ; 9, 20, 2 ; 16, 4, 1 ; Tusc. 5, 98 ; jus Verrinum Cic. Verr. 2, 1, 121, jus de porc et justice de Verrès || jus de pourpre : Plin. 35, 44.

Latin > English

jus juris N N :: law (pl. only NOM, ACC), right; duty; justice; that which is binding; oath
jus jus juris N N :: gravy; broth; soup; sauce